Un coup dans le mille pour le projet d’échange linguistique

Nieuws

L’académie des Jeunes du KVK a lancé durant le courant de la saison dernière un projet d’échange linguistique qui permet à nos joueurs de séjourner quelques jours dans la famille d’un coéquipier qui parle une autre langue. Ils apprennent ainsi à encore mieux se connaître et à améliorer de manière active leur néerlandais ou français. L’académie des Jeunes du KVK est donc amplement satisfaite d’avoir lancé ce projet, étant donné que ces échanges procurent indéniablement de nombreux avantages en améliorant par exemple la bonne entente sur et en dehors du terrain.

Nederlandse versie: http://jeugd.kvk.be/nl/taaluitwisselingsproject-blijkt-absoluut-een-scho...

Davy Vandromme, responsable de la préformation, nous explique les causes du succès rencontré par le lancement de ce projet : « Il est important pour stimuler le bilinguisme (néerlandais-français) de nos joueurs, mais l’échange joue aussi un rôle social important. Il renforce entre autres l’esprit d’équipe, et permet aussi de sortir le joueur de sa zone de confort. Le fait d’être plongé dans une nouvelle famille, qui de plus, parle une autre langue, exige de l’enfant une certaine dose d’indépendance. Ce projet est également très utile pour intégrer au mieux les joueurs qui parlent une autre langue. »

Chaque échange est modulable tant sur la durée que sur le contenu. La durée du séjour (de 3 jours à une semaine), de même que son contenu sont déterminés en concertation. Le projet a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme, tant par les jeunes joueurs que par leurs parents. Les parents de Cédric Masyn nous ont confié qu’ils ne peuvent que conseiller ce genre d’expérience car il contribue à l’épanouissement total des joueurs.

Les parents de Killian Bogaert les rejoignent sur ce point en affirmant que : « l’échange a été une expérience très enrichissante qui est certainement à refaire. Après l’échange il est même arrivé que notre fils nous adresse la parole en français. » Le joueur francophone Luca Golisano était quant à lui très content de la programmation d’une visite au musée de la bande dessinée durant son séjour. Et les parents de Louis Dumeunier de conclure :« Ce fut pour nous une expérience riche et enrichissante, tant du point de vue linguistique, qu’humain ».

La durée du séjour, de même que son contenu sont déterminés en concertation.

Riches du succès rencontré cette année le projet sera reconduit la saison prochaine avec beaucoup d’enthousiasme. En plus de cela, de nombreuses initiatives sont prises afin de stimuler le bilinguisme, comme par exemple l’intégration de petits jeux linguistiques dans les devoirs footballistiques.

Harry et Cedric ont fait partie de l'aventure.

Une bonne entente sur et en dehors du terrain est importante.